Abonnez-vous
Billetterie en ligne
 
 
toute la
SAISON 15-16
Les spectacles
 
 
4 performances : une soirée carte blanche à Emmanuelle Pireyre ©  tsqy
4 performances : une soirée carte blanche à Emmanuelle Pireyre © tsqy
Littérature-Perfomance
4 performances : une soirée carte blanche à Emmanuelle Pireyre
Emmanuelle Pireyre
 12 mars
Entrée libre
Lieu : Petit théâtre
sam. 12 mars 19H00
  Réserver maintenant    
  • présentation
  • Générique
  • Autour
  • En savoir plus
Présentation

Depuis mars 2015, Emmanuelle Pireyre, auteure de littérature et lauréate du Prix Médicis en 2012, est en résidence au Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines, Scène nationale.
4 performances, Une soirée carte blanche à Emmanuelle Pireyre est le point d’orgue de cette résidence au long cours.
4 performances : 4 petites formes variées qui nous parlent du monde et de quelques conséquences sur nos vies.

Au programme :

REC (live)
d’Olivier Bosson / spectacle audiovisuel - 19h - 35’
La Maman de Jordan de Jean-Charles Massera / performance - 19h45 - 35’
Chimère d’Emmanuelle Pireyre / conférence-performance - 20h30 - 50’
God is Nivea de Jochen Dehn / performance - 21h45 - 20’

« Notre monde a quelque chose d’insaisissable : mondialisé, technologique, complexe, plein d’objets produits à l’autre bout du monde, de machines dont il faudrait lire la notice, d’animaux qui s’effacent, d’algorithmes et de lois dont la logique nous échappe.
Les 4 performances qui seront présentées ont en commun de grossir le trait de ces aspects-là, et de les entrechoquer avec nos vies intimes, nos expériences familières, choc souvent tragique et souvent comique aussi (comme dans un livre de Jean-Charles Massera où un analyste financier était confronté aux soucis d’la sœur à Christian). Jochen Dehn invoque les divinités des produits et matériaux consommables et s’en trouve physiquement bombardé, éclaboussé, tout au long de sa performance. Jean-Charles Massera est la Maman de Jordan s’entretenant des résultats scolaires de son fils avec le patron des Pokémons. Olivier Bosson, constatant que la plupart des rêves de l’humanité sont aujourd’hui réalisés, discute par Skype avec Khalid, un copain qui vient juste d’accoucher de sa petite Anna. Emmanuelle Pireyre décide de s’intéresser à la biologie de la reproduction et se retrouve avec une prolifération d’hommes-chiens.
Il y a par ailleurs dans ces 4 présentations la proximité de la forme performance : à chaque fois, l’auteur est là, sur scène, et parle directement aux spectateurs dans un rapport assez simple et direct, avec un peu de décor mais pas trop, avec ici ou là des projections de petits films, avec quelques chansons. Là où le réel nous semble parfois s’éloigner comme si on se baladait sur Google maps, là où il fonctionne à de multiples échelles, de la modification de l’ADN aux sondes expédiées vers Mars dans l’infiniment grand, la performance fait le pari inverse : celui d’une relative simplicité.
La coprésence avec le public lui importe : être là, ensemble, à l’échelle 1 :1. »
[Emmanuelle Pireyre]

Cette résidence a été réalisée avec la participation du DICRéAM et le soutien de la Région Ile-de-France.

Générique

Conception : Emmanuelle Pireyre
Avec : Emmanuelle Pireyre (écrivaine) , Gilles Weinzaepflen (musicien) , Olivier Bosson (réalisateur) , Jean-Charles Massera (écrivain, artiste et réalisateur) , Jochen Dehn (artiste-performeur)

Cette résidence a été réalisée avec la participation du DICRéAM et le soutien de la Région Ile-de-France.
Avec la collaboration des Itinéraires poétiques (anciennement Maison de la Poésie) de Saint-Quentin-en-Yvelines.

Autour

Découvrez et expérimentez le processus de création littéraire
d'Emmanuelle Pireyre

Dans le cadre de sa résidence d’auteur au Théâtre, Emmanuelle Pireyre nous invite à nous plonger dans sa démarche hétéroclite par une série d’ateliers pratiques.

Ouverts à tous, ces ateliers dévoileront la singularité de sa démarche créative, tout en proposant un éventail d’outils pratiques
qui permettra aux participants de « libérer la voix de leurs écrivains intérieurs ».

ATELIER D'ÉCRITURE
Axé exclusivement sur l’art de l’écriture, ce cycle d’ateliers propose une approche pratique et collective de la création littéraire. Sous l’égide d’Emmanuelle Pireyre, les participants s’entraineront à l’écriture par une série d’exercices ludiques, avant de prendre la plume pour élaborer un texte original. Imagination, humour et fantaisie seront au rendez-vous !

> samedi 10 octobre - de 10h à 13h
Ecrire à partir des extraits littéraires

> samedi 21 novembre - de 10h à 13h
Amorcer un texte littéraire

> samedi 5 décembre - de 10h à 13h
Développer son expression écrite

 

ATELIER D'ÉCRITURE
OUVRANT VERS LA PERFORMANCE
Au croisement de la littérature et du jeu théâtral,
ce deuxième cycle d’ateliers invite chacun des participants à créer une performance à partir d’un texte original. Après une première séance consacrée à l’écriture sur table, les participants apprendront à « mettre en jeu » leurs courts ouvrages, en activant les ressorts sensoriels et interactifs du spectacle vivant. Expérimentation et fous rires garantis !

> samedi 5 décembre - de 14h à 17h
Ecrire pour la performance

> samedi 12 décembre - de 10h à 13h
De la page à la scène : pratiques de transformation

> samedi 12 décembre - de 14h à 17h
De la page à la scène : « performer » son texte

Entrée libre
Renseignements et inscriptions :
01 30 96 99 00 ou accueil@tsqy.org


Participez à un tournage de saynètes insolites signées Emmanuelle Pireyre !

Après la présentation de la lecture-performance Lynx et une série d’ateliers (écriture et performance), Emmanuelle Pireyre poursuit sa résidence au TSQY avec un tournage de saynètes qui seront intégrées à la lecture performance qu’elle présentera le samedi 12 mars 2016.
Situées au croisement du documentaire et de la fiction et filmées dans des lieux emblématiques de la ville nouvelle, ces saynètes puisent dans son livre en cours d’écriture et donnent corps à des thèmes et des personnages abordés durant sa résidence sur le territoire.
Hommes-chiens à la Sourderie, à la boulangerie ou dans une salle de musculation, jeunes femmes discutant musique sur le joli canapé d’une jolie maison, William Faulkner à l’Ecole du Paysage de Versailles… Vivez un Saint-Quentin-en-Yvelines drôlement transformé sous la plume malicieuse d’Emmanuelle Pireyre !

Tournage du 14 février au 22 février 2016, lieux à définir.

Nous vous proposons 3 manières de participer à cette aventure filmique :

• CASTING
Vous avez toujours rêvé de jouer devant l’objectif ?  Rejoignez-nous au TSQY pour une audition collective, en présence d’Emmanuelle Pireyre et Olivier Bosson, réalisateur.
Possibilité de rôles ou de figuration.
> samedi 23 et dimanche 24 janvier 2016 de 10h à 18h


DONS D’ACCESSSOIRES
Vous ne souhaitez pas être devant l’objectif mais vous souhaiteriez participer au tournage quand même ?  Vous avez un grenier plein de trésors qui ne demandent qu’à trouver une deuxième vie ?  Nous cherchons un certain nombre d’accessoires pour les saynètes et nous avons donc besoin de vous !

Voici la liste d’accessoires /objets pour le tournage :
- 1 fauteuil de plage
- 5 petits fauteuils
- Masques et tubas
- Briques (une trentaine)
- 10 livres d’horreur
- Ordinateurs démontés
- Décoration de noël
- Une boîte en forme de livre
- Une petite panière
- Une grande panière
- 2 peignoirs (dont 1 pour homme et 1 pour femme)
- Vernis à ongle
- Matériel à épiler
- Une laisse
- Téléphone fixe

Si vous trouvez notre bonheur, venez déposer vos accessoires au TSQY
le samedi 23 ou le dimanche 24 janvier 2016 de 10h à 18h.

• LIEUX DE TOURNAGE
Vous êtes incollables sur la ville nouvelle et aimeriez mettre vos connaissances au service de ce projet filmique ? Rejoignez-nous pour un travail de repérage dans Saint-Quentin-en-Yvelines !
Nous cherchons des lieux de tournage très spécifiques sur le territoire et il se peut que vous connaissiez (ou ayez) le local exact dont nous aurons besoin.

Les types de lieux recherchés :
- Un appartement à la Sourderie (de préférence au Viaduc)
- Un grand salon luxueux (ambiance loft/ manoir / château)
- Elevage de chiens
- Salle de musculation
- Boulangerie
- Un champ au bord d’une route
- Une caravane

Vous êtes intéressés par l’une ou l’ensemble de ces propositions ?
Rendez-vous le jeudi 7 janvier 2016 à 19h30 au TSQY pour une réunion d’information en présence d’Emmanuelle Pireyre.

Renseignements et inscriptions au 01 30 96 99 00 ou accueil@tsqy.org

En savoir plus

Quelques mots sur la résidence
Tout au long de cette période de travail intensif, Emmanuelle Pireyre a été régulièrement présente au Théâtre pour nourrir de réel son prochain livre, dont les thèmes, quoique hétéroclites, restent intimement interconnectés: la nature, les loups-garous, les villes nouvelles, les OGM, le traité transatlantique, William Faulkner, les films d’Eric Rohmer...
Ce processus d’exploration a pris plusieurs formes, allant des entretiens filmés avec des experts, aux rencontres sur le terrain, en passant par un tournage de saynètes sur le territoire de Saint-Quentin-en-Yvelines. En parallèle de ce travail documentaire, elle a également invité des résidents de la ville nouvelle à découvrir son processus de création, en leur proposant une série d’ateliers pratiques d’écriture et de performance.
Irriguée de ces différentes expériences, sa conférence-performance Chimère est le fruit visible de cette période d’implantation éphémère sur le territoire de Saint-Quentin-en-Yvelines et représente une étape intermédiaire dans l’écriture de son prochain opus littéraire. Chimère sera dévoilé lors de la soirée 4 performances : Une soirée carte blanche à Emmanuelle Pireyre, aux côtés du travail performatif de trois artistes singuliers, choisis par l’auteur elle-même pour marquer la fin d’une résidence au Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines, riche en rencontres fortuites et en découvertes inattendues.

Chimère
D’Emmanuelle Pireyre


Un jour, le journal Libération me propose d’écrire un article pour le numéro spécial Libé des écrivains. Moi ce que j’aime, c’est Poésie, musique, mais j’ai dit : « d’accord, je vais vous faire quelque chose sur les OGM ! ». Puis du maïs j’ai dérivé vers les OGM animaux, et me voici avec un personnage d’homme-chien issu d’un laboratoire britannique : personnage encombrant pour moi, et surtout pour Rose, la femme qui vit avec.
La performance Chimère raconte cette histoire, illustrée de petits films (tournés dans la ville nouvelle de Saint-Quentin-en-Yvelines et à Versailles). L’ensemble est ponctué de bribes électro du musicien Gilles Weinzaepflen et a tendance à se transformer en chansons.

Emmanuelle Pireyre publie depuis 2000 des livres se situant à la frontière entre roman et poésie. Ayant suivi des études de commerce qui l’ont surexcitée puis des études de philosophie qui l’ont calmée, elle tente avec l’écriture de faire la part des choses. Elle alterne dans son travail littéraire les livres proprement dits et diverses formes mixtes telles que fictions radio, théâtre ou lectures-performances avec vidéo et musique, en collaboration avec d’autres auteurs ou artistes. En 2012 elle reçoit le Prix Médicis pour son livre Féérie Générale (L’Olivier).

Le poète et réalisateur Gilles Weinzaepflen est également musicien : sous le nom Toog, ses albums sont sortis aux Etats-Unis, au Japon, en Allemagne, en Angleterre et en France, pays où il s’est produit avec l’artiste écossais Momus. En France, il a composé la musique de plusieurs spectacles de la metteure en scène Myriam Marzouki, dont Laissez-nous juste le temps de vous détruire d’après un texte d’Emmanuelle Pireyre, auteure qu’il a déjà accompagné sur scène durant sa performance  Lynx (2012).


REC (live)
D’ Olivier Bosson

REC (live) est une sorte de spectacle piraté par l’audiovisuel : on annonce d’emblée au public que tout à l’heure on va le filmer, qu’on lui fera tourner un ou deux plans qui prendront place ensuite dans le Forum des Rêves, le film issu de REC.

Olivier Bosson, passé par le Fresnoy, réalise des films et des performances. Pour les performances, il travaille avec un ou deux amis, ou seul, tandis que pour les films il travaille avec des dizaines d’amis – voire plus. Le Stop le soir et Tropique sont des films choraux.


La Maman de Jordan
De Jean-Charles Massera

Avec :
Jean-Charles Massera
(la maman de Jordan)
Jean-Charles Massera (Silvio Akiyoshi)

Un improbable débat télévisé entre la maman du petit Jordan, persuadée que son fils a redoublé à cause de la Game Boy, et le PDG d’un grand groupe qui voit dans le retard de l’enfant un potentiel de croissance énorme, et par conséquent une vraie chance pour l’économie mondiale.

Jean-Charles Massera, écrivain, artiste et réalisateur, a notamment publié France guide de l’utilisateur ; United Emmerdements of New Order ; Jean de la Ciotat confirme (P.O.L) ; A Cauchemar is Born ; We are L’Europe (Verticales). Récemment, son travail s’est orienté vers l’installation, la vidéo, la chanson, la photo, le dessin (Biennale de Rennes, Institut d’Art Contemporain de Villeurbanne, Centre d’Art Contemporain de Fribourg, MACVAL), le cinéma (Le Jogger qui vient aborder les nanas dans leur voiturette de golf ; L’Executive Woman qu’essaye de faire un break, la Huit, 2015 ; Call Me DominiK, TEC/Vendredi, 2016) et des courts-métrages qui sont présentés actuellement en festivals.


God is Nivea
De Jochen Dehn


God is Nivea est une tentative de rentre visible le concept de fusion et se concentre plus particulièrement sur des fusions d’envergure ainsi que des chiffres provenant de l’histoire économique. Au cours de la performance, je « fusionne » avec de multiples produits fabriqués par une quinzaine d’acteurs majeurs du marché international : Procter & Gamble, Nestlé, BP et Monsanto, parmi bien d’autres.

Jochen Dehn ne crée pas d’œuvres d’art, mais il travaille avec ce qui existe déjà, autour de lui, de nous. Il intervient là où l’on l’invite, avec différents objets et faits divers qui lui permettent de déconstruire des liens et l’obligent à inventer de nouveaux gestes, l’aidant à rendre sa parole obsolète. C’est l’usage des choses et des mots qui l’intéresse, et non leur essence ni leur définition. Ses interventions prônent le trébuchement, le hasard, le quiproquo et l’échec : ce sont avant tout des expériences scientifiques qui cherchent à créer des matières molles.

En France, ses performances et conférences ont été montrées dans le cadre de festivals comme la 11e Biennale de Lyon, le Printemps de Septembre à Toulouse et le Nouveau Festival au Centre Pompidou, ainsi que dans des galeries (Crèvecoeur, Anne Barrault) et des centres d’art (La Ferme du Buisson, Mains d’œuvres). Depuis 2012, il est représenté par la galerie Crèvecoeur à Paris et Aanant&Zoo à Berlin.


Bibliographie Emmanuelle Pireyre :
- Féerie générale (Prix Médicis 2012, Points Seuil)
- Foire internationale (Collection Grands soirs, Editions Petits matins)
- Comment faire disparaître la terre ? (Seuil Fiction et Cie)
- Libido des Martiens (Confluences, FRAC, Fiction à l’œuvre)

 

- Jean-Charles Massera, United emmerdements of New Order (POL 2001)
- Olivier Bosson, L’échelle 1 :1, Pour les performances conférences et autres live (La Riponne, VanDieren, 2011)

> Site à visiter :
Emmanuelle Pireyre

La presse
 
 
Place Georges Pompidou - CS 80317
78054 Saint Quentin en Yvelines Cedex
administration tél. : 01 30 96 99 30
administration@tsqy.org
01 30 96 99 00