la saison les labos du TSQY

jeu. 3 févr.  19H30
Petit théâtre
1h30

Résumé


Nouveau ! Suivez ce Labo du TSQY en salle ou chez vous via un direct en ligne.
Pour y assister en salle, cliquez sur le bouton "Réserver" ci-dessus pour vous inscrire.
Si vous préférez suivre les échanges en ligne, cliquez sur la vidéo présente dans la rubrique "en images" ci-dessous. Le direct débutera à 19h30. Vous pouvez également suivre le direct sur notre page facebook.


SMS, photos, réseaux sociaux : c’est désormais souvent avec ces outils que les adolescents se racontent. Cela change leur manière de se mettre en récit. C’est aussi en ligne qu’ils construisent leur identité et en jouent - grâce aux filtres, aux “stories”, aux multiples façons de se montrer, se masquer, se transformer. C’est pour eux une façon d’éprouver cette ou ces identités - avec les commentaires, les likes, la mesure de leur popularité ou au contraire le harcèlement. Comment désormais se raconter, se montrer dans ce moment de passage qu’est l’adolescence ? Quelle place prend le récit de soi dans le monde actuel, et comment contribue-t-il à la construction de l’identité des plus jeunes ?



Avec

Peppe Cavallari,
docteur en Philosophie et en Sciences de l'information et de la communication à l'Université de Technologie de Compiègne-Sorbonne Université
Noémie Roques,
doctorante en sciences de l’éducation à Experice, Université Sorbonne Paris Nord
Michael Stora,
psychologue et psychanalyste, fondateur et directeur de L'Ecole des Héros

Modération : Hugo Boursier
journaliste indépendant membre du Collectif Focus et collaborateur à France Culture



Résumé


Nouveau ! Suivez ce Labo du TSQY en salle ou chez vous via un direct en ligne.
Pour y assister en salle, cliquez sur le bouton "Réserver" ci-dessus pour vous inscrire.
Si vous préférez suivre les échanges en ligne, cliquez sur la vidéo présente dans la rubrique "en images" ci-dessous. Le direct débutera à 19h30. Vous pouvez également suivre le direct sur notre page facebook.


SMS, photos, réseaux sociaux : c’est désormais souvent avec ces outils que les adolescents se racontent. Cela change leur manière de se mettre en récit. C’est aussi en ligne qu’ils construisent leur identité et en jouent - grâce aux filtres, aux “stories”, aux multiples façons de se montrer, se masquer, se transformer. C’est pour eux une façon d’éprouver cette ou ces identités - avec les commentaires, les likes, la mesure de leur popularité ou au contraire le harcèlement. Comment désormais se raconter, se montrer dans ce moment de passage qu’est l’adolescence ? Quelle place prend le récit de soi dans le monde actuel, et comment contribue-t-il à la construction de l’identité des plus jeunes ?

Avec

Peppe Cavallari,
docteur en Philosophie et en Sciences de l'information et de la communication à l'Université de Technologie de Compiègne-Sorbonne Université
Noémie Roques,
doctorante en sciences de l’éducation à Experice, Université Sorbonne Paris Nord
Michael Stora,
psychologue et psychanalyste, fondateur et directeur de L'Ecole des Héros

Modération : Hugo Boursier
journaliste indépendant membre du Collectif Focus et collaborateur à France Culture


Intervenants


Peppe Cavallari
Peppe Cavallari, titulaire d'un doctorat en Philosophie et en Sciences de l'information et de la communication à l'Université de Technologie de Compiègne-Sorbonne Université, où il enseigne un cours sur les industries culturelles et les médias numériques, assure un cours en Culture numérique au Collège universitaire de Sciences Po à Paris. Ses recherches portent sur les formes de la présence en ligne, sur la corporéité de la communication à distance ainsi que sur la construction sociale de l'identité.

Noémie Roques
Noémie Roques est en quatrième année de doctorat en sciences de l’éducation à Experice, Université Sorbonne Paris Nord, sous la direction de Gilles Brougère et de Vinciane Zabban. Après avoir mené des recherches sur le jeu de rôle et son utilisation des outils numériques, elle s’intéresse à l’articulation entre loisirs numériques et loisirs traditionnels des 6 – 18 ans en milieu rural. Elle tente d’analyser plus spécifiquement la place des vidéos de loisirs diffusées sur Internet dans les pratiques électives des jeunes. Elle a également travaillé au sein d’Orange Labs avec Samuel Coavoux sur les streamers et commentateurs de jeu vidéo. 

Michael Stora
De formation de cinéaste, Michael Stora est devenu psychologue et psychanalyste.
En 2000, il cofonde l’OMNSH (Observatoire des Mondes Numériques en Sciences Humaines) pour rassembler les chercheurs et publier leurs contributions universitaires.
Dans le cadre d’une institution en pédo-psychiatrie, il crée un atelier jeu vidéo auprès d’enfants et d’adolescents souffrant de troubles du comportement. Il publie plusieurs ouvrages sur la thématique des écrans et du virtuel : Guérir par le virtuel, une nouvelle approche thérapeutique (Edition les presses de la Renaissance, 2005), L’enfant au risque du virtuel co-écrit avec Serge Tisseron et Sylvain Missonnier (Editions Dunod, 2006), Les écrans, ça rend accro… (Hachette Littérature, 2007).
En 2007, il est nommé comme expert auprès des ministères de la jeunesse, la culture et l’éducation pour le projet PEM (éducation aux multimédias).
Parallèlement, il exerce comme psychanalyste et reçoit des adolescents et des adultes ayant développé des addictions aux jeux vidéo et au chat.
Il a également été consultant pour des entreprises de jeux vidéo tels que SEGA, Ubisoft, Electronic-Arts, Microsoft ou encore la société Manzalab spécialisé dans le serious game.
En 2020, il fonde l’Ecole des Héros dont la vocation est la prise en charge des jeunes souffrants de phobie scolaire, sociales, addiction aux jeux vidéo associés à un Haut Potentiel Intellectuel.

Intervenants


Peppe Cavallari
Peppe Cavallari, titulaire d'un doctorat en Philosophie et en Sciences de l'information et de la communication à l'Université de Technologie de Compiègne-Sorbonne Université, où il enseigne un cours sur les industries culturelles et les médias numériques, assure un cours en Culture numérique au Collège universitaire de Sciences Po à Paris. Ses recherches portent sur les formes de la présence en ligne, sur la corporéité de la communication à distance ainsi que sur la construction sociale de l'identité.

Noémie Roques
Noémie Roques est en quatrième année de doctorat en sciences de l’éducation à Experice, Université Sorbonne Paris Nord, sous la direction de Gilles Brougère et de Vinciane Zabban. Après avoir mené des recherches sur le jeu de rôle et son utilisation des outils numériques, elle s’intéresse à l’articulation entre loisirs numériques et loisirs traditionnels des 6 – 18 ans en milieu rural. Elle tente d’analyser plus spécifiquement la place des vidéos de loisirs diffusées sur Internet dans les pratiques électives des jeunes. Elle a également travaillé au sein d’Orange Labs avec Samuel Coavoux sur les streamers et commentateurs de jeu vidéo. 

Michael Stora
De formation de cinéaste, Michael Stora est devenu psychologue et psychanalyste.
En 2000, il cofonde l’OMNSH (Observatoire des Mondes Numériques en Sciences Humaines) pour rassembler les chercheurs et publier leurs contributions universitaires.
Dans le cadre d’une institution en pédo-psychiatrie, il crée un atelier jeu vidéo auprès d’enfants et d’adolescents souffrant de troubles du comportement. Il publie plusieurs ouvrages sur la thématique des écrans et du virtuel : Guérir par le virtuel, une nouvelle approche thérapeutique (Edition les presses de la Renaissance, 2005), L’enfant au risque du virtuel co-écrit avec Serge Tisseron et Sylvain Missonnier (Editions Dunod, 2006), Les écrans, ça rend accro… (Hachette Littérature, 2007).
En 2007, il est nommé comme expert auprès des ministères de la jeunesse, la culture et l’éducation pour le projet PEM (éducation aux multimédias).
Parallèlement, il exerce comme psychanalyste et reçoit des adolescents et des adultes ayant développé des addictions aux jeux vidéo et au chat.
Il a également été consultant pour des entreprises de jeux vidéo tels que SEGA, Ubisoft, Electronic-Arts, Microsoft ou encore la société Manzalab spécialisé dans le serious game.
En 2020, il fonde l’Ecole des Héros dont la vocation est la prise en charge des jeunes souffrants de phobie scolaire, sociales, addiction aux jeux vidéo associés à un Haut Potentiel Intellectuel.

Petit théâtre
1h30

  • jeu. 03 février • 19H30

En lien avec...

En images