la saison les spectacles

Du 2 au 3 févr.  20H30
1h

Résumé


Continu et pourtant toujours différent, le feu inspire à Fouad Boussouf une chorégraphie ardente pour dix danseuses que rien ne semble pouvoir arrêter. Elles tournent, s’élancent, se consument sans jamais renoncer. Fêu comme la vie.

De son enfance au Maroc, Fouad Boussouf n’a pas oublié ces femmes qui se réunissaient entre elles pour danser : « des souvenirs de lâcher prise, de cheveux, de joie... un exutoire » auquel il lui a été permis d’assister parce qu’il était encore enfant. Avec dix interprètes à l’énergie brûlante, il explore cette danse circulaire qui renforce les liens comme le ferait un rituel autour du feu. Telles des flammes, la danse se répand par le sol, jaillit et s’épuise pour mieux repartir ensuite. Entre hip-hop, danse contemporaine, cirque, mais aussi danses et musiques folkloriques du monde arabe, Fêu puise au plus profond de chaque interprète pour nourrir cette flamme collective, jusqu’à l’incandescence.

Créée à la Biennale de Lyon en 2023, cette nouvelle pièce de Fouad Boussouf s’inscrit dans le sillage de Näss (les gens) (2018), qui explorait l’énergie masculine engendrée par un groupe de danseurs, et de Burn to shine (2022) – un film de l’artiste Ugo Rondinone présentant une danse archaïque, dans le désert, autour d’un feu. Le chorégraphe français d’origine marocaine prolonge ainsi ses recherches sur l’énergie collective, la communion sur scène, en se focalisant cette fois sur une danse en cercle infini, exclusivement féminine. En gravitant autour d’un point, les corps sont invités à transcender leur expressivité, à l’image de la puissance indomptable du feu.

Résumé


Continu et pourtant toujours différent, le feu inspire à Fouad Boussouf une chorégraphie ardente pour dix danseuses que rien ne semble pouvoir arrêter. Elles tournent, s’élancent, se consument sans jamais renoncer. Fêu comme la vie.

De son enfance au Maroc, Fouad Boussouf n’a pas oublié ces femmes qui se réunissaient entre elles pour danser : « des souvenirs de lâcher prise, de cheveux, de joie... un exutoire » auquel il lui a été permis d’assister parce qu’il était encore enfant. Avec dix interprètes à l’énergie brûlante, il explore cette danse circulaire qui renforce les liens comme le ferait un rituel autour du feu. Telles des flammes, la danse se répand par le sol, jaillit et s’épuise pour mieux repartir ensuite. Entre hip-hop, danse contemporaine, cirque, mais aussi danses et musiques folkloriques du monde arabe, Fêu puise au plus profond de chaque interprète pour nourrir cette flamme collective, jusqu’à l’incandescence.


Générique


Direction artistique et chorégraphie Fouad Boussouf
Avec Serena Bottet, Filipa Correia Lescuyer, Léa Deschaintres, Rose Edjaga, Lola Lefevre, Fiona Pitz, Charlène Pons, Manon Prapotnich, Valentina Rigo, Justine Tourillon
Musique François Caffenne
Répétitrice Mathilde Méritet
Costumes Gwladys Duthil
Scénographie Aurélie Thomas
Création lumière Lucas Baccini
Régie lumière Romain Perillat-Colomb, Lucas Baccini en alternance
Régie son Jean-Baptiste Cavelier, Gianluca Rossiello en alternance
Régie plateau Sarah-Lise Merkhi


Production Le Phare, centre chorégraphique national du Havre Normandie / Coproductions La Biennale de la danse de Lyon, Le Quartz scène nationale de Brest, Le Volcan - scène nationale du Havre, La Maison de la Musique de Nanterre - Scène conventionnée d’intérêt national –
art et création – pour la musique, Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines - scène nationale, Equinoxe - Scène nationale de Châteauroux / Soutien en résidence Le Volcan - scène nationale du Havre / Avec le soutien de la SPEDIDAM / Photos © Antoine Friboulet

Générique


Direction artistique et chorégraphie Fouad Boussouf
Avec Serena Bottet, Filipa Correia Lescuyer, Léa Deschaintres, Rose Edjaga, Lola Lefevre, Fiona Pitz, Charlène Pons, Manon Prapotnich, Valentina Rigo, Justine Tourillon
Musique François Caffenne
Répétitrice Mathilde Méritet
Costumes Gwladys Duthil
Scénographie Aurélie Thomas
Création lumière Lucas Baccini
Régie lumière Romain Perillat-Colomb, Lucas Baccini en alternance
Régie son Jean-Baptiste Cavelier, Gianluca Rossiello en alternance
Régie plateau Sarah-Lise Merkhi


Production Le Phare, centre chorégraphique national du Havre Normandie / Coproductions La Biennale de la danse de Lyon, Le Quartz scène nationale de Brest, Le Volcan - scène nationale du Havre, La Maison de la Musique de Nanterre - Scène conventionnée d’intérêt national –
art et création – pour la musique, Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines - scène nationale, Equinoxe - Scène nationale de Châteauroux / Soutien en résidence Le Volcan - scène nationale du Havre / Avec le soutien de la SPEDIDAM / Photos © Antoine Friboulet

En savoir plus


Chorégraphe, danseur et professeur, Fouad Boussouf a suivi une formation de danse hip-hop, sa discipline de prédilection, tout en nourrissant un esprit de curiosité pour les autres pratiques, notamment contemporaine. En 2010, il créé la compagnie Massala, sous l’égide de laquelle il créé une dizaine de pièces, du solo aux pièces de groupe. La recherche du mouvement continu alliant technique hip-hop et danse contemporaine, celle d’un état de corps spécifique, y demeurent le point central de son travail. Son parcours hétéroclite et ses expériences d’interprète l’inscrivent dans une recherche chorégraphique résolument moderne où le hip-hop dialogue avec les vocabulaires contemporain et jazz, mais aussi les danses traditionnelles d’Afrique du Nord et le Nouveau Cirque. Prompt à mêler les styles et les pratiques, les rythmes et les influences, ses créations sont avant tout un lieu de partage et de transmission : celui des émotions, grâce à la maitrise technique et à l’inépuisable expressivité de la danse. Au cœur de son développement artistique : la question du rapport sensible et charnel à nos racines, à notre culture hétéroclite et métissée. Rétif aux étiquettes, son travail reflète ces influences et aborde sans faillir des thématiques d’actualité qu’il transfigure grâce à ses interprètes.

En savoir plus


Chorégraphe, danseur et professeur, Fouad Boussouf a suivi une formation de danse hip-hop, sa discipline de prédilection, tout en nourrissant un esprit de curiosité pour les autres pratiques, notamment contemporaine. En 2010, il créé la compagnie Massala, sous l’égide de laquelle il créé une dizaine de pièces, du solo aux pièces de groupe. La recherche du mouvement continu alliant technique hip-hop et danse contemporaine, celle d’un état de corps spécifique, y demeurent le point central de son travail. Son parcours hétéroclite et ses expériences d’interprète l’inscrivent dans une recherche chorégraphique résolument moderne où le hip-hop dialogue avec les vocabulaires contemporain et jazz, mais aussi les danses traditionnelles d’Afrique du Nord et le Nouveau Cirque. Prompt à mêler les styles et les pratiques, les rythmes et les influences, ses créations sont avant tout un lieu de partage et de transmission : celui des émotions, grâce à la maitrise technique et à l’inépuisable expressivité de la danse. Au cœur de son développement artistique : la question du rapport sensible et charnel à nos racines, à notre culture hétéroclite et métissée. Rétif aux étiquettes, son travail reflète ces influences et aborde sans faillir des thématiques d’actualité qu’il transfigure grâce à ses interprètes.



  • ven. 02 février
    20H30
  • sam. 03 février
    20H30
En partenariat avec la Ville de Plaisir
Avec la participation de la Mission Danse de SQY


Revue de presse

Autour du spectacle

En images