la saison les spectacles

Navettes gratuites au départ du TSQY 45 minutes avant l'horaire du spectacle : départ à 18h45 jeudi, à 19h45 vendredi et samedi. Retour après le spectacle.
Infos et réservations : accueil@tsqy.org
14 au 16 mars
Coignières
Espace Alphonse Daudet
2h30

Résumé


Le chef-d’œuvre de Balzac devient une saga théâtrale à couper le souffle ! Pauline Bayle réinvente le roman Illusions perdues par une mise en scène pleine d’audace, portée par une troupe de comédiens magnétiques.

Début du XIXe siècle : l’ascension fulgurante du jeune et beau Lucien de Rubempré, de sa province natale à Paris, puis sa chute, tout aussi vertigineuse. De la multitude de personnages du roman de Balzac (1799-1850), Pauline Bayle n’en retient qu’une vingtaine et resserre l’action qui devient intemporelle. Dans une société où le sublime côtoie l’infâme, il n’y a souvent qu’un pas entre les compromis et les compromissions. Où cela mènera Lucien ?  Placé tout autour de la scène, comme dans une arène, le public est aux premières loges de cette épopée, au plus près des comédiens, pour vibrer comme jamais face à cette implacable comédie humaine.

Rien ne semble pouvoir arrêter Pauline Bayle ! Après l’Iliade et l’Odyssée, elle s’empare du roman Illusions perdues, « volume monstre » - ainsi que le qualifiait lui-même Balzac - pour faire naître une pièce totalement inédite. La metteuse en scène a transmis sa fougue et sa liberté à ses jeunes comédiens qui endossent chacun plusieurs personnages avec ardeur, sauf Lucien ici incarné par ...une femme. Ce tour de force collectif transfigure le récit, qui dépeint en creux la frénésie d’une société capitaliste en plein essor ainsi que l’effervescence de Paris, capitale des arts. Une époque qui ressemble furieusement à la nôtre.

Résumé


Le chef-d’œuvre de Balzac devient une saga théâtrale à couper le souffle ! Pauline Bayle réinvente le roman Illusions perdues par une mise en scène pleine d’audace, portée par une troupe de comédiens magnétiques.

Début du XIXe siècle : l’ascension fulgurante du jeune et beau Lucien de Rubempré, de sa province natale à Paris, puis sa chute, tout aussi vertigineuse. De la multitude de personnages du roman de Balzac (1799-1850), Pauline Bayle n’en retient qu’une vingtaine et resserre l’action qui devient intemporelle. Dans une société où le sublime côtoie l’infâme, il n’y a souvent qu’un pas entre les compromis et les compromissions. Où cela mènera Lucien ?  Placé tout autour de la scène, comme dans une arène, le public est aux premières loges de cette épopée, au plus près des comédiens, pour vibrer comme jamais face à cette implacable comédie humaine.


Générique


Adaptation Pauline Bayle, d’après Balzac
Mise en scène Pauline Bayle
Avec Manon Chircen, Anissa Daaou, Zoé Fauconnet, Frédéric Lapinsonnière, Adrien Rouyard et la participation de Najda Bourgeois en alternance avec Viktoria Kozlova
Assistanat à la mise en scène Isabelle Antoine
Scénographie Pauline Bayle, Fanny Laplane
Création lumières Pascal Noël
Costumes Pétronille Salomé
Musique Julien Lemonnier
Régie générale / lumière Jérôme Delporte, David Olszewski
Régie plateau Ingrid Chevalier, Lucas Frankias, Juergen Hirsch
Administration / Diffusion Margaux Naudet
Administration de tournée Audrey Gendre

Production Compagnie À Tire-d’aile / Production déléguée Compagnie À Tire-d’aile  / Coproduction Scène nationale d’Albi, TANDEM Scène nationale, Espace 1789, scène convention­née Saint-Ouen, MC2 : Grenoble, Théâtre de la Bastille, La Coursive Scène Nationale La Rochelle, Théâtre La passerelle – Scène Nationale de Gap et des Alpes du Sud, Châteauvallon scène nationale, Théâtre de Chartres / Avec le soutien du Ministère de la Culture - DRAC Île-de-France, de la Région Île-de-France, du Dé­partement de la Seine-Saint-Denis, de l’ADAMI et du CENTQUATRE-PARIS  / Aide à la reprise Théâtre le Rayon Vert, Scène conventionnée d’intérêt national Art et Territoire / Remerciements Clément Camar-Mercier, Géraldine Chaillou, Viktoria Kozlova, Loïc Renard, Victor Rodenbach, Victor Roussel, Julius Tessarech / La Compagnie À Tire-d’aile est conventionnée par le Ministère de la Culture - DRAC Île-de-France / Agence de presse Plan Bey

Générique


Adaptation Pauline Bayle, d’après Balzac
Mise en scène Pauline Bayle
Avec Manon Chircen, Anissa Daaou, Zoé Fauconnet, Frédéric Lapinsonnière, Adrien Rouyard et la participation de Najda Bourgeois en alternance avec Viktoria Kozlova
Assistanat à la mise en scène Isabelle Antoine
Scénographie Pauline Bayle, Fanny Laplane
Création lumières Pascal Noël
Costumes Pétronille Salomé
Musique Julien Lemonnier
Régie générale / lumière Jérôme Delporte, David Olszewski
Régie plateau Ingrid Chevalier, Lucas Frankias, Juergen Hirsch
Administration / Diffusion Margaux Naudet
Administration de tournée Audrey Gendre

Production Compagnie À Tire-d’aile / Production déléguée Compagnie À Tire-d’aile  / Coproduction Scène nationale d’Albi, TANDEM Scène nationale, Espace 1789, scène convention­née Saint-Ouen, MC2 : Grenoble, Théâtre de la Bastille, La Coursive Scène Nationale La Rochelle, Théâtre La passerelle – Scène Nationale de Gap et des Alpes du Sud, Châteauvallon scène nationale, Théâtre de Chartres / Avec le soutien du Ministère de la Culture - DRAC Île-de-France, de la Région Île-de-France, du Dé­partement de la Seine-Saint-Denis, de l’ADAMI et du CENTQUATRE-PARIS  / Aide à la reprise Théâtre le Rayon Vert, Scène conventionnée d’intérêt national Art et Territoire / Remerciements Clément Camar-Mercier, Géraldine Chaillou, Viktoria Kozlova, Loïc Renard, Victor Rodenbach, Victor Roussel, Julius Tessarech / La Compagnie À Tire-d’aile est conventionnée par le Ministère de la Culture - DRAC Île-de-France / Agence de presse Plan Bey

En savoir plus


Formée au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique, Pauline Bayle fonde sa compagnie en 2011 et lui donne le nom de sa première pièce, À Tire-d’aile. Son spectacle suivant À l’ouest des terres sauvages, présenté au Théâtre de Belleville, est distingué par le jury du Prix des Jeunes Metteurs en Scène, organisé par le Théâtre 13 à Paris.

En 2014, elle joue sous la direction de Christian Schiaretti dans Le Roi Lear puis de Sandrine Bonnaire et Raja Shakarna dans Le Miroir de Jade en 2015. Cette même année, Pauline Bayle adapte et met en scène Iliade, puis Odyssée en 2017, d’après les deux épopées d’Homère où cinq comédiens interprètent tous les rôles. En 2018, le Syndicat de la Critique lui décerne le Prix Jean-Jacques-Lerrant de la révélation théâtrale pour ce diptyque. Parallèlement, elle met en scène une adaptation du roman Chanson douce de Leïla Slimani au Studio Théâtre de la Comédie-Française en 2019. Au cours de la saison 2019-2020, elle travaille à sa nouvelle création, une adaptation des Illusions Perdues de Balzac. Le spectacle est créé en janvier 2020 à Albi avant de partir en tournée. En 2022, le spectacle remporte le Grand Prix du meilleur spectacle théâtral de l’année du Syndicat de la Critique.

En juin 2021, Pauline Bayle est invitée par l’Opéra-Comique à mettre en scène L’Orfeo de Claudio Monteverdi, sous la direction musicale de Jordi Savall, avec le chœur et l’orchestre du Concert des Nations. Depuis le 1er janvier 2022, la metteuse en scène dirige le Théâtre Public de Montreuil – CDN.

En savoir plus


Formée au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique, Pauline Bayle fonde sa compagnie en 2011 et lui donne le nom de sa première pièce, À Tire-d’aile. Son spectacle suivant À l’ouest des terres sauvages, présenté au Théâtre de Belleville, est distingué par le jury du Prix des Jeunes Metteurs en Scène, organisé par le Théâtre 13 à Paris.

En 2014, elle joue sous la direction de Christian Schiaretti dans Le Roi Lear puis de Sandrine Bonnaire et Raja Shakarna dans Le Miroir de Jade en 2015. Cette même année, Pauline Bayle adapte et met en scène Iliade, puis Odyssée en 2017, d’après les deux épopées d’Homère où cinq comédiens interprètent tous les rôles. En 2018, le Syndicat de la Critique lui décerne le Prix Jean-Jacques-Lerrant de la révélation théâtrale pour ce diptyque. Parallèlement, elle met en scène une adaptation du roman Chanson douce de Leïla Slimani au Studio Théâtre de la Comédie-Française en 2019. Au cours de la saison 2019-2020, elle travaille à sa nouvelle création, une adaptation des Illusions Perdues de Balzac. Le spectacle est créé en janvier 2020 à Albi avant de partir en tournée. En 2022, le spectacle remporte le Grand Prix du meilleur spectacle théâtral de l’année du Syndicat de la Critique.

En juin 2021, Pauline Bayle est invitée par l’Opéra-Comique à mettre en scène L’Orfeo de Claudio Monteverdi, sous la direction musicale de Jordi Savall, avec le chœur et l’orchestre du Concert des Nations. Depuis le 1er janvier 2022, la metteuse en scène dirige le Théâtre Public de Montreuil – CDN.


Coignières / Espace Alphonse Daudet
2h30

  • jeu. 14 mars
    19H30
  • ven. 15 mars
    20H30
  • sam. 16 mars
    20H30
En partenariat avec la Ville de Coignières


Revue de presse

Autour du spectacle

En images