la saison les spectacles

Du 22 au 23 mars  20H30
1h15

Résumé


Rencontre au sommet entre la Symphonie pastorale de Beethoven et la virtuosité du Malandain Ballet Biarritz : une célébration de la nature, de sa beauté et de sa puissance d’inspiration pour les artistes d’hier et d’aujourd’hui. Sublime !

Connaissez-vous l’Arcadie ? Cette région de Grèce serait peuplée, dans la tradition littéraire et artistique, de bergers vivant en harmonie avec la nature. C’est ce mythe que les vingt-deux danseurs de Thierry Malandain subliment au son de la Symphonie n°6, dite Pastorale composée par Ludwig van Beethoven (1770-1827). Alliant grâce et rigueur, ces bergers intemporels – hommes et femmes confondus – exaltent la création par de grands mouvements collectifs puisés dans l’imaginaire hellénique. Imaginée pour le 250e anniversaire de la naissance du compositeur, cette pièce continue d’envoûter le public grâce à ses interprètes exceptionnels qui portent haut l’art de la danse.

Un quadrillage ouvre le spectacle sur fond noir, dessinant des espaces contraints propices à de remarquables séquences, avant de laisser place à un plateau vide immaculé. Un rêve ? Une vision idyllique aux accents grecs, empreinte de perfection artistique : la nature ne serait-elle pas un paradis dans lequel dieux et déesses évoluent en communion, célébrant les noces de la création et de la beauté ? Le vocabulaire néoclassique n’a peut-être jamais été aussi pertinent que dans cette incarnation à la fois intense et épurée du chef-d’œuvre de Beethoven.

Résumé


Rencontre au sommet entre la Symphonie pastorale de Beethoven et la virtuosité du Malandain Ballet Biarritz : une célébration de la nature, de sa beauté et de sa puissance d’inspiration pour les artistes d’hier et d’aujourd’hui. Sublime !

Connaissez-vous l’Arcadie ? Cette région de Grèce serait peuplée, dans la tradition littéraire et artistique, de bergers vivant en harmonie avec la nature. C’est ce mythe que les vingt-deux danseurs de Thierry Malandain subliment au son de la Symphonie n°6, dite Pastorale composée par Ludwig van Beethoven (1770-1827). Alliant grâce et rigueur, ces bergers intemporels – hommes et femmes confondus – exaltent la création par de grands mouvements collectifs puisés dans l’imaginaire hellénique. Imaginée pour le 250e anniversaire de la naissance du compositeur, cette pièce continue d’envoûter le public grâce à ses interprètes exceptionnels qui portent haut l’art de la danse.


Générique


Chorégraphie Thierry Malandain
Musique Ludwig van Beethoven 6ème symphonie "Pastorale", Cantate op. 112, extraits des Ruines d'Athènes
Maîtres de ballet Richard Coudray, Giuseppe Chiavaro, Frederik Deberdt
Artistes chorégraphiques Noé Ballot, Giuditta Banchetti, Julie Bruneau, Raphaël Canet, Clémence Chevillotte, Mickaël Conte, Loan Frantz, Irma Hoffren, Hugo Layer, Guillaume Lillo, Claire Lonchampt, Timothée Mahut, Alessia Peschiulli, Julen Rodríguez Flores, Alejandro Sánchez Bretones, Ismael Turel Yagüe, Yui Uwaha, Chelsey Van Belle, Patricia Velázquez, Allegra Vianello, Laurine Viel, Léo Wanner
Décor et costumes Jorge Gallardo
Création lumières François Menou
Réalisation costumes Véronique Murat, assistée de Charlotte Margnoux
Conception décor Loïc Durand
Réalisation décor et accessoires Frédéric Vadé

Coproduction Chaillot Théâtre national de la Danse, Beethoven Jubiläums Gesellschaft (Allemagne), Norddeutsche Konzertdirektion Melsine Grevesmühl GmbH, Theater Bonn (Allemagne), Le Parvis scène nationale Tarbes Pyrénées, Opéra de Reims, Ballet T, Donostia Kultura - Victoria Eugenia Antzokia de Donostia - San Sebastián (Espagne), CCN Malandain Ballet Biarritz / Partenaires  Théâtre de Gascogne - Scènes de Mont de Marsan, Espace Jéliote Oloron-Sainte-Marie, L’Odyssée - Scène Conventionnée de Perigueux, Scène du Golfe, Théâtre Anne de Bretagne – Vannes, Opéra de Saint-Étienne, Théâtre Olympia d'Arcachon, Escenario Clece Teatros del Canal - Madrid (Espagne) / Photo ©Olivier Houeix

Générique


Chorégraphie Thierry Malandain
Musique Ludwig van Beethoven 6ème symphonie "Pastorale", Cantate op. 112, extraits des Ruines d'Athènes
Maîtres de ballet Richard Coudray, Giuseppe Chiavaro, Frederik Deberdt
Artistes chorégraphiques Noé Ballot, Giuditta Banchetti, Julie Bruneau, Raphaël Canet, Clémence Chevillotte, Mickaël Conte, Loan Frantz, Irma Hoffren, Hugo Layer, Guillaume Lillo, Claire Lonchampt, Timothée Mahut, Alessia Peschiulli, Julen Rodríguez Flores, Alejandro Sánchez Bretones, Ismael Turel Yagüe, Yui Uwaha, Chelsey Van Belle, Patricia Velázquez, Allegra Vianello, Laurine Viel, Léo Wanner
Décor et costumes Jorge Gallardo
Création lumières François Menou
Réalisation costumes Véronique Murat, assistée de Charlotte Margnoux
Conception décor Loïc Durand
Réalisation décor et accessoires Frédéric Vadé

Coproduction Chaillot Théâtre national de la Danse, Beethoven Jubiläums Gesellschaft (Allemagne), Norddeutsche Konzertdirektion Melsine Grevesmühl GmbH, Theater Bonn (Allemagne), Le Parvis scène nationale Tarbes Pyrénées, Opéra de Reims, Ballet T, Donostia Kultura - Victoria Eugenia Antzokia de Donostia - San Sebastián (Espagne), CCN Malandain Ballet Biarritz / Partenaires  Théâtre de Gascogne - Scènes de Mont de Marsan, Espace Jéliote Oloron-Sainte-Marie, L’Odyssée - Scène Conventionnée de Perigueux, Scène du Golfe, Théâtre Anne de Bretagne – Vannes, Opéra de Saint-Étienne, Théâtre Olympia d'Arcachon, Escenario Clece Teatros del Canal - Madrid (Espagne) / Photo ©Olivier Houeix

En savoir plus


Danseur et chorégraphe, Thierry Malandain a reçu les enseignements des meilleurs, de Monique le Dily à Raymond Franchetti, en passant par Daniel Franck. Il mène ensuite sa carrière à l’Opéra de Paris, puis au Ballet du Rhin et enfin au Ballet théâtre français de Nancy. En 1986, il met un terme à sa carrière de danseur et fonde la compagnie Temps Présent, qui s’installe à Elancourt, puis à Saint-Etienne. Son travail à la tête de cette compagnie sera récompensé à plusieurs reprises. En 1998, le danseur est nommé directeur du centre chorégraphique national à Biarritz. En plus de la soixantaine de chorégraphies dont il est à l’origine, Thierry Malandain s’insère à plusieurs reprises dans le domaine du théâtre lyrique. Il collabore notamment avec Robert Fortune ou Peter Busse. De 2000 à 2004, le chorégraphe assure la direction artistique du Festival de danse de Biarritz. L’année suivante, il reçoit le prix Culture de la fondation Sabino Arena à Bilbao.

En savoir plus


Danseur et chorégraphe, Thierry Malandain a reçu les enseignements des meilleurs, de Monique le Dily à Raymond Franchetti, en passant par Daniel Franck. Il mène ensuite sa carrière à l’Opéra de Paris, puis au Ballet du Rhin et enfin au Ballet théâtre français de Nancy. En 1986, il met un terme à sa carrière de danseur et fonde la compagnie Temps Présent, qui s’installe à Elancourt, puis à Saint-Etienne. Son travail à la tête de cette compagnie sera récompensé à plusieurs reprises. En 1998, le danseur est nommé directeur du centre chorégraphique national à Biarritz. En plus de la soixantaine de chorégraphies dont il est à l’origine, Thierry Malandain s’insère à plusieurs reprises dans le domaine du théâtre lyrique. Il collabore notamment avec Robert Fortune ou Peter Busse. De 2000 à 2004, le chorégraphe assure la direction artistique du Festival de danse de Biarritz. L’année suivante, il reçoit le prix Culture de la fondation Sabino Arena à Bilbao.



  • ven. 22 mars
    20H30
  • sam. 23 mars
    20H30
En partenariat avec la Ville de Plaisir


Revue de presse

Autour du spectacle

En images