la saison les spectacles

sam. 30 mars  20H30
1h20

Résumé


EN PREMIERE PARTIE : Shapeshifting, Linda Hayford
Durée 20 min

La danse de Linda Hayford est puissamment évocatrice. Son corps, habité par un esprit animal, suggère des formes et figures chimériques et surnaturelles. Le popping, sa technique de prédilection, et son style, d’une grande maturité, sont portés par l’univers sonore créé par le compositeur Abraham Diallo. À partir du croisement des styles, la chorégraphe amorce une recherche esthétique portant sur la métamorphose.Dans cette introspection audacieuse, Linda Hayford invite le public à ressentir les états qui la traversent et nous livre ainsi son premier solo créé en 2016.

L'iniZio, Amine Boussa
Durée 55 min

Dans cette pièce au titre inspiré par une œuvre de Michel-Ange, Amine Boussa entrelace passé et présent, héritage de l’humanisme et danse hip-hop. Une fresque vivante, tout en énergie et subtilité, brute et ciselée.

S’inspirant de la Genèse peinte par Michel-Ange sur le plafond de la chapelle Sixtine à Rome, L’iniZio (« le commencement », en italien) compose une œuvre entre réflexion sur la condition humaine et jubilation du corps dansant. Dans ce récit de la création, les corps s’éveillent à la danse et à la vie. Mais comment être soi-même au sein du groupe et réinventer le vivre ensemble ? Sur fond du Miserere d’Allegri mêlé à des sonorités électro, L’IniZio invite cinq danseurs issus du hip-hop, de la danse contemporaine et de la capoeira dont les singularités nourrissent des tableaux qui rappellent des peintures italiennes. Une magnifique galerie de portraits, un concentré d’humanité.

Résumé


EN PREMIERE PARTIE : Shapeshifting, Linda Hayford
Durée 20 min

La danse de Linda Hayford est puissamment évocatrice. Son corps, habité par un esprit animal, suggère des formes et figures chimériques et surnaturelles. Le popping, sa technique de prédilection, et son style, d’une grande maturité, sont portés par l’univers sonore créé par le compositeur Abraham Diallo. À partir du croisement des styles, la chorégraphe amorce une recherche esthétique portant sur la métamorphose.Dans cette introspection audacieuse, Linda Hayford invite le public à ressentir les états qui la traversent et nous livre ainsi son premier solo créé en 2016.

L'iniZio, Amine Boussa
Durée 55 min

Dans cette pièce au titre inspiré par une œuvre de Michel-Ange, Amine Boussa entrelace passé et présent, héritage de l’humanisme et danse hip-hop. Une fresque vivante, tout en énergie et subtilité, brute et ciselée.

S’inspirant de la Genèse peinte par Michel-Ange sur le plafond de la chapelle Sixtine à Rome, L’iniZio (« le commencement », en italien) compose une œuvre entre réflexion sur la condition humaine et jubilation du corps dansant. Dans ce récit de la création, les corps s’éveillent à la danse et à la vie. Mais comment être soi-même au sein du groupe et réinventer le vivre ensemble ? Sur fond du Miserere d’Allegri mêlé à des sonorités électro, L’IniZio invite cinq danseurs issus du hip-hop, de la danse contemporaine et de la capoeira dont les singularités nourrissent des tableaux qui rappellent des peintures italiennes. Une magnifique galerie de portraits, un concentré d’humanité.


Générique


L'iniZio
Chorégraphie Amine Boussa
Avec Jeanne Azoulay, Damien Bourletsis, Amine Boussa, John Martinage, Agnès Sales
Lumières Nicolas Tallec
Musique Romain Serre
Regard complice Farid Berki



Shapeshifting
Chorégraphie et interprètation Linda Hayford - Cie Inside Out
Musique Abraham Diallo
Création lumière Ydir Acef
Regards extérieurs Salomon Baneck-Asaro, Anne Nguyen



L'iniZio
Production Compagnie Chriki’Z / Avec le soutien du Conseil Régional Poitou Charentes, du Centre Chorégraphique National de La Rochelle – Poitou Charentes de Kader ATTOU de la Compagnie Accrorap, du Centre chorégraphique National de Créteil et du Val de Marne de la Compagnie Käfig, de l’Initiative d’Artistes en Danse Urbaines, de la Spedidam de la Coursive – Scène Nationale de La Rochelle, dans le cadre d’un accueil studio et du Centre Culturel Européen de Saint Jean d’Angély / Résidence du Centre Chorégraphik Pôle Pik / Crédit photo Eric Deguin

Shapeshifting
Production Garde Robe / Production déléguée Collectif FAIR-E - CCN de Rennes et de Bretagne / Coproduction Initiatives d’Artistes en Danses Urbaines, Fondation de France, La Villette 2016, Le Triangle, Cité de la danse – Rennes, Le Pont des Arts – Centre culturel de Cesson- Sévigné, Cie Engrenage / Avec le soutien de la DRAC Bretagne et de Rennes Métropole.  


Générique


L'iniZio
Chorégraphie Amine Boussa
Avec Jeanne Azoulay, Damien Bourletsis, Amine Boussa, John Martinage, Agnès Sales
Lumières Nicolas Tallec
Musique Romain Serre
Regard complice Farid Berki



Shapeshifting
Chorégraphie et interprètation Linda Hayford - Cie Inside Out
Musique Abraham Diallo
Création lumière Ydir Acef
Regards extérieurs Salomon Baneck-Asaro, Anne Nguyen



L'iniZio
Production Compagnie Chriki’Z / Avec le soutien du Conseil Régional Poitou Charentes, du Centre Chorégraphique National de La Rochelle – Poitou Charentes de Kader ATTOU de la Compagnie Accrorap, du Centre chorégraphique National de Créteil et du Val de Marne de la Compagnie Käfig, de l’Initiative d’Artistes en Danse Urbaines, de la Spedidam de la Coursive – Scène Nationale de La Rochelle, dans le cadre d’un accueil studio et du Centre Culturel Européen de Saint Jean d’Angély / Résidence du Centre Chorégraphik Pôle Pik / Crédit photo Eric Deguin

Shapeshifting
Production Garde Robe / Production déléguée Collectif FAIR-E - CCN de Rennes et de Bretagne / Coproduction Initiatives d’Artistes en Danses Urbaines, Fondation de France, La Villette 2016, Le Triangle, Cité de la danse – Rennes, Le Pont des Arts – Centre culturel de Cesson- Sévigné, Cie Engrenage / Avec le soutien de la DRAC Bretagne et de Rennes Métropole.  



En savoir plus


Né à Alger, Amine Boussa se passionne très jeune pour le dessin et la peinture. A 18 ans, il découvre la danse hip hop, la place du monument aux Martyrs devient son lieu d’entrainement et de pratique quotidienne. Il est rapidement repéré par la directrice artistique du Ballet National d’Alger, qu’il intègre en se formant au classique et au contemporain. C’est avec la pièce Le Peuplier Rouge qu’il connaitra la scène et ses premières tournées. Enfant, il connaît les années noires du pays. C’est avec force et conviction que la danse devient pour lui un mode d’expression qui lui permet de crier un souffle de vie. En 2004, il devient un des danseurs principaux de Kader Attou pendant plus de 15 ans. C’est en 2011 qu’Amine Boussa décide de créer sa compagnie. Il rencontre Jeanne Azoulay avec laquelle il affinera son écriture jusqu’à trouver une démarche commune. Il puise sa réflexion dans de nombreux supports (peintures, livres, cinéma…) qui sont tantôt des sources d’inspirations, tantôt de libres interprétations. Au fil des pièces, l’écriture d’Amine Boussa s’impose comme graphique, viscérale et instinctive. En 2013, il créé L’IniZio, une libre interprétation de La Genèse de Michel Ange, peinte sur la voute de La chapelle Sixtine. Cette création va poser une base sur les multiples inspirations qui viendront par la suite nourrir les futures créations. Ses pièces au sein de la compagnie Chriki’Z connaissent une reconnaissance tant nationale qu’internationale, comme l’IniZio qui obtient le prix de la critique « Other View » au KingFestival 2019 de Novgorod en Russie.

En savoir plus


Né à Alger, Amine Boussa se passionne très jeune pour le dessin et la peinture. A 18 ans, il découvre la danse hip hop, la place du monument aux Martyrs devient son lieu d’entrainement et de pratique quotidienne. Il est rapidement repéré par la directrice artistique du Ballet National d’Alger, qu’il intègre en se formant au classique et au contemporain. C’est avec la pièce Le Peuplier Rouge qu’il connaitra la scène et ses premières tournées. Enfant, il connaît les années noires du pays. C’est avec force et conviction que la danse devient pour lui un mode d’expression qui lui permet de crier un souffle de vie. En 2004, il devient un des danseurs principaux de Kader Attou pendant plus de 15 ans. C’est en 2011 qu’Amine Boussa décide de créer sa compagnie. Il rencontre Jeanne Azoulay avec laquelle il affinera son écriture jusqu’à trouver une démarche commune. Il puise sa réflexion dans de nombreux supports (peintures, livres, cinéma…) qui sont tantôt des sources d’inspirations, tantôt de libres interprétations. Au fil des pièces, l’écriture d’Amine Boussa s’impose comme graphique, viscérale et instinctive. En 2013, il créé L’IniZio, une libre interprétation de La Genèse de Michel Ange, peinte sur la voute de La chapelle Sixtine. Cette création va poser une base sur les multiples inspirations qui viendront par la suite nourrir les futures créations. Ses pièces au sein de la compagnie Chriki’Z connaissent une reconnaissance tant nationale qu’internationale, comme l’IniZio qui obtient le prix de la critique « Other View » au KingFestival 2019 de Novgorod en Russie.



  • sam. 30 mars
    20H30
Dans le cadre du Week-end hip-hop, en partenariat avec la Mission danse de Saint-Quentin-en-Yvelines et Scènes 2 Guyancourt 

Revue de presse

Autour du spectacle

En images