la saison les spectacles

mar. 17 mai  20H30
Grand Théâtre
durée 1h30 min avec entracte

L’Orchestre national d’Île-de-France poursuit sa vocation de transmission musicale en rassemblant 3 compositeurs phares du XIXe et du début du XXe siècle. Un programme virtuose interprété par 2 jeunes prodiges : le chef américano-vénézuélien Ilyich Rivas et la révélation du piano français Jean-Paul Gasparian.

Depuis 1974, l’Orchestre national d’Île-de-France fait rayonner chaque saison 4 siècles de musique symphonique à travers une centaine de concerts franciliens destinés à tous les publics. Franz Liszt, Sergueï Rachmaninov et Dmitri Chostakovitch sont à l’honneur de ce concert dirigé par la baguette flamboyante d’Ilyich Rivas. 3 de leurs œuvres majeures seront immortalisés par les 95 musiciens permanents qui forment l’Orchestre symphonique dans toute sa splendeur, à laquelle s’ajoutera la virtuosité du pianiste Jean-Paul Gasparian qui sublimera le Concerto n° 1 pour piano en mi bémol majeur de Franz Liszt.

“La musique suffit pour une existence mais une existence ne suffit pas à la musique”... Comment ne pas saisir dans les mots de Rachmaninov une invitation à l’imaginaire ? Ce même imaginaire poétique qui transparaît dans ses Études-Tableaux (1911-1917), volontairement exemptées de titre pour laisser libre l’imagination de l’auditeur. A ces morceaux de choix se joignent le Premier Concerto de Franz Liszt créé en 1855 sous la direction d’Hector Berlioz, bijou de romantisme et pièce d’une grande complexité ; et la Première symphonie (1924-1925) de Chostakovitch composée à 19 ans, un mélange audacieux d'académisme et de modernisme qui en font certainement son plus grand chef-d’oeuvre.

L’Orchestre national d’Île-de-France poursuit sa vocation de transmission musicale en rassemblant 3 compositeurs phares du XIXe et du début du XXe siècle. Un programme virtuose interprété par 2 jeunes prodiges : le chef américano-vénézuélien Ilyich Rivas et la révélation du piano français Jean-Paul Gasparian.

Depuis 1974, l’Orchestre national d’Île-de-France fait rayonner chaque saison 4 siècles de musique symphonique à travers une centaine de concerts franciliens destinés à tous les publics. Franz Liszt, Sergueï Rachmaninov et Dmitri Chostakovitch sont à l’honneur de ce concert dirigé par la baguette flamboyante d’Ilyich Rivas. 3 de leurs œuvres majeures seront immortalisés par les 95 musiciens permanents qui forment l’Orchestre symphonique dans toute sa splendeur, à laquelle s’ajoutera la virtuosité du pianiste Jean-Paul Gasparian qui sublimera le Concerto n° 1 pour piano en mi bémol majeur de Franz Liszt.

“La musique suffit pour une existence mais une existence ne suffit pas à la musique”... Comment ne pas saisir dans les mots de Rachmaninov une invitation à l’imaginaire ? Ce même imaginaire poétique qui transparaît dans ses Études-Tableaux (1911-1917), volontairement exemptées de titre pour laisser libre l’imagination de l’auditeur. A ces morceaux de choix se joignent le Premier Concerto de Franz Liszt créé en 1855 sous la direction d’Hector Berlioz, bijou de romantisme et pièce d’une grande complexité ; et la Première symphonie (1924-1925) de Chostakovitch composée à 19 ans, un mélange audacieux d'académisme et de modernisme qui en font certainement son plus grand chef-d’oeuvre.


Direction Ilyich Rivas / Œuvres de Sergeï Rachmaninov - Ottorino Respighi 5 Études-Tableaux, Franz Liszt Concerto n° 1 pour piano en mi bémol majeur, Dmitri Chostakovitch Symphonie n°1 en fa mineur op. 10 / Avec Jean-Paul Gasparian Piano et l’Orchestre national d’Île-de-France

Production Orchestre national d’Île-de-France/ L’Orchestre national d’Île-de-France est financé par la région Île-de-France et le ministère de la Culture / Visuel ©DR
Direction Ilyich Rivas / Œuvres de Sergeï Rachmaninov - Ottorino Respighi 5 Études-Tableaux, Franz Liszt Concerto n° 1 pour piano en mi bémol majeur, Dmitri Chostakovitch Symphonie n°1 en fa mineur op. 10 / Avec Jean-Paul Gasparian Piano et l’Orchestre national d’Île-de-France

Production Orchestre national d’Île-de-France/ L’Orchestre national d’Île-de-France est financé par la région Île-de-France et le ministère de la Culture / Visuel ©DR

Faire vivre le répertoire symphonique partout en Île De France et le placer à la portée de tous, telles sont les missions de l’orchestre, un demi-siècle après avoir été fondé par le compositeur Marcel Landowski. Formé de 95 musiciens permanents, résident à la Philharmonie de Paris, l’Orchestre National d’Île-de-France donne chaque saison une centaine de concerts sur tout le territoire et offre ainsi aux Franciliens la richesse d’un répertoire couvrant quatre siècles de musique. En Septembre 2019, Case Scaglione succède à Enrique Mazzola en tant que Directeur musical et Chef principal. Fervent défenseur de la mission de l’Orchestre, il aime partager sa passion du répertoire symphonique au plus grand nombre.

Pour ce concert, le jeune chef d’orchestre américano-vénézuélien Ilyich Rivas, lauréat du Verbier Festival en Suisse, et le pianiste Jean-Pascal Gasparian qui a fait ses classes avec Chopin, sont les invités de prestige de ce grand orchestre.

Faire vivre le répertoire symphonique partout en Île De France et le placer à la portée de tous, telles sont les missions de l’orchestre, un demi-siècle après avoir été fondé par le compositeur Marcel Landowski. Formé de 95 musiciens permanents, résident à la Philharmonie de Paris, l’Orchestre National d’Île-de-France donne chaque saison une centaine de concerts sur tout le territoire et offre ainsi aux Franciliens la richesse d’un répertoire couvrant quatre siècles de musique. En Septembre 2019, Case Scaglione succède à Enrique Mazzola en tant que Directeur musical et Chef principal. Fervent défenseur de la mission de l’Orchestre, il aime partager sa passion du répertoire symphonique au plus grand nombre.

Pour ce concert, le jeune chef d’orchestre américano-vénézuélien Ilyich Rivas, lauréat du Verbier Festival en Suisse, et le pianiste Jean-Pascal Gasparian qui a fait ses classes avec Chopin, sont les invités de prestige de ce grand orchestre.


Grand Théâtre
durée 1h30 min avec entracte

  • mar. 17 mai • 20H30

En images