la saison les spectacles

sam. 12 févr.  20H30
Grand Théâtre
durée 1h30 sans entracte

A l’occasion de la sortie de son onzième album, prévue en 2022, la diva jazz sud-coréenne revient sur scène, après le succès de l’expérimental Immersion.

Au fil de ses albums, la soprano est devenue l’une des grandes voix contemporaines. Véritable alchimiste, elle transforme la totalité des répertoires musicaux qu’elle aborde : standards du jazz, répertoire lyrique, folk, pop. Evidemment, sa technique vocale exceptionnelle lui donne une liberté dont peu d’artistes jouissent. Elle utilise sa voix (ses voix ?) comme une palette de couleurs qui la rendent tour à tour émouvante, joueuse, envoûtante. Son nouvel album se prépare dans le plus grand secret. Nous le découvrirons ensemble sur la scène du TSQY.

A l’occasion de la sortie de son onzième album, prévue en 2022, la diva jazz sud-coréenne revient sur scène, après le succès de l’expérimental Immersion.

Au fil de ses albums, la soprano est devenue l’une des grandes voix contemporaines. Véritable alchimiste, elle transforme la totalité des répertoires musicaux qu’elle aborde : standards du jazz, répertoire lyrique, folk, pop. Evidemment, sa technique vocale exceptionnelle lui donne une liberté dont peu d’artistes jouissent. Elle utilise sa voix (ses voix ?) comme une palette de couleurs qui la rendent tour à tour émouvante, joueuse, envoûtante. Son nouvel album se prépare dans le plus grand secret. Nous le découvrirons ensemble sur la scène du TSQY.



Production Anteprima productions / Photo ©Sung Yull NAH

Production Anteprima productions / Photo ©Sung Yull NAH

Na Yoon-sun tire son nom de scène “Youn Sun Nah” du roi coréen Youn Sun, doté d’une pierre de jade qu’il glissait dans son oreille pour éviter d’entendre les mauvais conseils de sa cour. Une légende que la chanteuse peut reprendre à son compte au regard de son parcours musical sans faute. Enfant d’artistes (un père chef de chœur et une mère actrice de comédie musicale), la diva a fait porter sa voix jusqu’en France où elle est sacrée Chevalier des Arts et des Lettres en 2009, trois ans plus tard, le gouvernement coréen lui remet également un prix pour sa contribution à la culture populaire.

Na Yoon-sun tire son nom de scène “Youn Sun Nah” du roi coréen Youn Sun, doté d’une pierre de jade qu’il glissait dans son oreille pour éviter d’entendre les mauvais conseils de sa cour. Une légende que la chanteuse peut reprendre à son compte au regard de son parcours musical sans faute. Enfant d’artistes (un père chef de chœur et une mère actrice de comédie musicale), la diva a fait porter sa voix jusqu’en France où elle est sacrée Chevalier des Arts et des Lettres en 2009, trois ans plus tard, le gouvernement coréen lui remet également un prix pour sa contribution à la culture populaire.


Grand Théâtre
durée 1h30 sans entracte

Actus

En images